Actualités

Des médailles en or recyclé pour les JO de Tokyo !

recyclage métaux précieux

Aux Jeux Olympiques de l’été 2021, les médailles distribuées aux vainqueurs des différentes compétitions ont eu la particularité notable d’être fabriquées en métaux recyclés. A l’occasion du lancement des Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022, revenons ensemble sur cette particularité qui a marqué un tournant dans la création de médailles olympiques.

Des médailles en or recyclé

Pour réaliser ses médailles en or recyclé, le pays du Soleil Levant a lancé dès 2018 une immense collecte de smartphones et appareils électro-ménagés usagés. L’objectif ? Extraire tous les métaux précieux contenus dans ces produits. Ainsi, plus de 1600 municipalités (sur les quelques 1741 communes nippones) ont contribué au projet. Ainsi, ce sont 32 kg d’or, 3,5 tonnes d’argent et 2,2 tonnes de cuivre et d’étain (métaux utilisés dans la conception des médailles de bronze) qui ont été collectés. Au total, ces chiffres représentent tout de même 78 985 tonnes de smartphones récupérées dans les 2000 points de collecte installés dans les supermarchés locaux. Les particuliers ne sont pas les seuls à avoir œuvré dans ce recyclage de masse : NTT DoCoMo, principal acteur de téléphonie mobile japonais, y a lui aussi contribué en restituant plus de 5 millions de téléphones mobiles usagers. De son côté, la poste nippone a pu en collecter plus de 30 000 en rappelant les smartphones de ses collaborateurs. Ce projet a également été l’occasion de faire le ménage sur les plages et dans l’océan bordant le Japon : par exemple, le plastique récupéré a servi pour la conception des podiums.

> A lire : Une activité éco-responsable

Des quantités de métaux précieux infimes

Pour autant, si le nombre de déchets collectés est tout à fait impressionnant, la quantité de métaux précieux extraite peut paraître faible. En effet, l’or, l’argent, le cuivre et l’étain sont présents dans les smartphones en quantité minime. L’or est utilisé, notamment, pour les points de contact présents sur les cartes SIM ou batteries. Très conducteur et résistant à la corrosion, il entre également dans la composition des circuits imprimés tout comme l’argent et le cuivre, également utilisé pour les câblages. Au total, un smartphone contiendrait environ 300 milligrammes d’argent pour 30 milligrammes d’or. Les métaux collectés ont été ensuite utilisés dans la conception de 5 000 médailles, à la fois pour les Jeux Olympiques classiques, mais aussi pour les jeux paralympiques qui se sont tenus l’an dernier à Tokyo.

Le recyclage des métaux précieux se démocratise

La société Or en Cash est fière de constater que le recyclage des métaux précieux tend à se démocratiser.  Nous espérons que les efforts déployés à l’occasion de cet événement sportif, qui est, soit dit en passant, le plus médiatisé au monde, serviront d’exemple pour le monde entier. Outre la volonté de recycler les métaux, le Japon est d’ailleurs allé encore plus loin dans sa démarche écologique : les tenues des athlètes japonais sont fabriquées à partir de textiles usagers et l’énergie solaire a été privilégiée pour l’éclairage des jeux. En bref, un modèle à suivre !

Crédits photos : The Tokyo Organising Committee

TROUVER UNE AGENCE

Estimation de rachat

AVIS CLIENTS VÉRIFIÉS PAR TRUSTPILOT

LA CHARTE OR EN CASH

  • DISCRÉTION

    Respect de vos informations

  • RAPIDITÉ

    Réponse & paiement rapide

  • SÉCURITÉ

    Données sécurisées

  • GARANTIE

    Leader depuis 2009