Actualités

La numismatique : l’art des pièces de collection

Le terme numismatique vient du grec ancien nomisma, qui signifie tout ce qui a attrait l’argent et aux pièces de monnaie. La numismatique est la science ayant pour objet l’étude des monnaies anciennes et contemporaines, des médailles et des jetons. Elle se révèle utile à l’Histoire et à l’archéologie pour lesquelles la datation des pièces et leur localisation permettent d’établir la politique économique d’une civilisation et, par extension, la politique sociétale. C’est également une réelle passion pour les collectionneurs amateurs d’art ou d’Histoire.

Origine de la numismatique

Des sources antiques grecques jusqu’au Moyen-âge

La date d’apparition de la monnaie se situe dans la Grèce antique au VIIIe siècle av. J.-C. Durant cette ère, chaque cité grecque frappait ses pièces selon une caractéristique bien précise : Athènes par exemple représentait une chouette sur sa monnaie. Plus tard, les pièces romaines sont frappées à l’effigie de César. En France, ce n’est qu’au XIIIe siècle, sous le règne du roi capétien Philippe Auguste, qu’une monnaie royale à l’effigie du roi commence à se substituer à la monnaie féodale. Au début du XIVe siècle, sous l’impulsion de Philippe le Bel, le système monétaire se complète avec la frappe de pièces en or, argent, et alliage de cuivre.

L’influence de la Renaissance italienne

Guillaume Budé – Par gravé par J. de Bosscher – Monogramme EZ — Collection MAS Estampes Anciennes – Paris

La numismatique naît véritablement au XIVe siècle pendant la Renaissance, période au cours de laquelle on perçoit l’Antiquité comme l’âge d’or des humanités ; elle représente en effet une aide précieuse pour les historiens. Les textes, monnaies et effigies antiques connaissent un engouement grandissant chez le peuple et de nombreux personnages historiques deviennent collectionneurs : le pape Paul III, le poète et humaniste florentin Pétrarque, les Médicis et bien d’autres.

1515 : une date fondatrice

Les humanistes écrivent de nombreux traités sur la monnaie. Dans son œuvre parue en 1515 De Asse et partibus eius (qui signifie L’As et ses fractions, l’as étant la traduction latine pour la monnaie romaine antique), l’auteur Guillaume Budé livre un chef-d’œuvre numismatique dans lequel il éclaire l’Histoire, à travers notamment l’économie des différentes périodes. Son livre deviendra une référence pour tous les chercheurs et scientifiques afin qu’ils décryptent mieux le passé.
En1695, Charles Patin réalise une belle performance de synthèse sur la numismatique depuis la Renaissance dans son livre Histoire des médailles, mais la véritable numismatique moderne prend forme grâce à Joseph Hilarius Eckhel et son œuvre magistrale Doctrina numorum veterum (8 volumes parus entre 1792 et 1798), dans lesquels il organise des normes de classement des monnaies, avec leur ville de frappe, les matériaux utilisés, etc.
Au XIXe siècle, l’attrait pour la numismatique atteint toutes les strates sociales ; les premières revues spécialisées apparaissent en Allemagne et en France dans les années 1830/1840.

La numismatique au service des sciences : véritable témoin de l’Histoire

La datation et les études des motifs dont les pièces sont frappées renseignent sur les événements de l’époque. La numismatique en tant que science permet de déterminer l’origine des pièces, leur histoire et leur diffusion ; en ce sens, elle est historiquement liée à l’archéologie et à l’histoire des civilisations, mais également à l’histoire des arts et à l’anthropologie.

Qui sont les collectionneurs de monnaies ?

Les savoirs se découvrent progressivement au fil des ans et ne constituent aucunement un frein à la passion des collectionneurs.

Quel est le profil des collectionneurs ?

On considère généralement qu’il existe deux types de profils :
• les collectionneurs de monnaies antiques, anciennes et médiévales : grecques, romaines, byzantines, carolingiennes, etc.,
• les collectionneurs de monnaies modernes : il peut s’agir de la monnaie du Vatican, du Franc français, ou de toutes les monnaies remplacées par l’euro.

Quelles sont leurs motivations ?

• Les motivations liées au plaisir personnel et à la passion
Certains collectionneurs orientent leur choix en fonction de leur passion, de l’art et de la culture, ou l’Histoire et des civilisations. Leur préférence dépend aussi de la nature de la collection et peut se limiter aux pièces, aux médailles ou aux jetons. De même, leur collection peut porter sur une thématique de représentation, animaux, symboles, portraits de personnages célèbres ; le numismate peut également choisir de classer ses pièces selon divers critères dont les plus utilisés sont la zone géographique, le millésime, la valeur faciale, le métal et l’atelier de frappe.

• Les motivations liées à l’investissement
La numismatique en tant que support d’investissement est plus répandue parmi les investisseurs en métaux précieux que parmi les investisseurs dans les marchés boursiers, obligataires et immobiliers. Certains collectionneurs considèrent leurs pièces cotées en bourse comme une valeur-refuge capable de sécuriser leur patrimoine ou leur capital en cas de crise ; ils réalisent des opérations d’investissement intéressantes en termes de rendements et de fiscalité. Ces pièces dites boursables ont été frappées après 1800 et doivent contenir au moins 90 % d’or dans leur alliage.

Pièces rares et marché de la pièce

Le marché de la pièce de collection

Contrairement aux investisseurs, les collectionneurs de pièces anciennes ne s’intéressent uniquement qu’à la valeur numismatique – appelée aussi valeur de collection – de leurs pièces. Cette valeur ne dépend pas du cours de l’or ou de l’argent ; en revanche, elle se détermine en respectant des critères bien précis ; ainsi, les pièces doivent avoir eu cours dans leur pays d’émission et leur fabrication n’existe plus aujourd’hui. Leur valeur est fonction de leur date de frappe qui doit être antérieure à 1800, de leur rareté et de leur contexte historique, de leur état de conservation, de leur poids, du pays d’origine et de leur atelier de frappe.
Bien que ces pièces ne soient pas cotées, leur valeur est bien plus conséquente qu’une pièce boursable et se négocie aux enchères à des prix parfois pharamineux.

Trois pièces de collection parmi les plus rares

La monnaie de plaisir pour Louis XIII de Quatre Louis en or (1640)

On ne connaît que sept exemplaires référencés de l’exceptionnelle monnaie de plaisir pour Louis XIII de Quatre Louis en or, frappée à l’atelier de Paris en 1640. Elle était la pièce maîtresse d’une vente aux enchères de rares monnaies d’or royales, en septembre 2019 à Bordeaux ; estimée à 77 000 euros, elle s’est adjugée à 288 000 euros.

La 20 dollars Double eagle (1849)

En 1849, à l’aube de la Ruée vers l’or en Californie, la United States Mint – la Monnaie royale américaine – frappe cette pièce d’or d’une valeur faciale de 20 dollars dans son atelier de Philadelphie. Estimée à 20 millions de dollars, elle est la pièce d’or la plus chère au monde. La première pièce frappée est conservée au Smithsonian Institute’s National Numismatic Museum, Washington, D.C., USA.

Le statère en or gaulois à l’effigie de Vercingétorix

Cette pièce en or frappée à l’effigie de Vercingétorix a été découverte en 1932 dans la région de Puy-en-Velay. Les experts estiment qu’il existe une trentaine d’exemplaires de ce statère. Selon les historiens, cette monnaie auvergnate aurait servi à financer les batailles menées par le chef arverne Vercingétorix contre les armées romaines de Jules César. Elle a été adjugée aux enchères à plus de cinq fois son estimation, pour un montant de 106 240 euros.

Source d’évasion passionnée pour les collectionneurs ou d’évasion intellectuelle pour les chercheurs, la numismatique offre à ses utilisateurs un voyage à travers le temps et l’espace, ainsi qu’une rencontre entre les humanités présentes et passées. De nos jours, elle figure dans le classement des 10 collections les plus recherchées par les amateurs d’art et les collectionneurs.

TROUVER UNE AGENCE

Estimation de rachat

AVIS CLIENTS VÉRIFIÉS PAR TRUSTPILOT

LA CHARTE OR EN CASH

  • DISCRÉTION

    Respect de vos informations

  • RAPIDITÉ

    Réponse & paiement rapide

  • SÉCURITÉ

    Données sécurisées

  • GARANTIE

    Leader depuis 2009