Actualités

Vendre et acheter de l’or physique en France

Achat vente de métaux précieux

L’investissement dans l’or physique est de plus en plus fréquent chez les particuliers ; véritable valeur-refuge, l’or offre une protection contre l’inflation, et cumule de nombreux atouts pour diversifier un portefeuille d’investissements. La vente de bijoux en or connaît également un franc succès chez les particuliers, sensibilisés par le recyclage des métaux précieux et un cours de l’or parfois très haut, permettant de réaliser de belles plus-values.

Toutefois, pour protéger les transactions du consommateur et du vendeur, des législations très strictes s’appliquent en France. Les procédures d’achat et de vente d’or sont rigoureusement encadrées pour lutter contre le blanchiment d’argent et le recel d’objets volés.

Quelles sont les conditions pour vendre de l’or ?

Le Livre de Police à remplir pour l’achat et la vente d’or

Également qualifié de Registre des Objets Mobiliers (ROM), le Livre de Police est un registre des achats et des ventes d’objets d’occasion et de métaux précieux. Les commerçants qui achètent ou vendent de l’or doivent obligatoirement tenir ce registre en format papier ou numérique. Cela facilite les recherches des forces de l’ordre en cas de cambriolage. Les professionnels de l’achat et de la vente d’or ou de métaux précieux doivent déclarer tout mouvement de biens d’occasion dans le Livre de Police, notamment en renseignant plusieurs informations : y sont listés la nature des biens vendus (bijoux, lingots, pièces d’or…), le prix de rachat, les informations sur la vente (date, heure…) et l’identité du vendeur.

La réglementation en vigueur pour protéger le consommateur et le vendeur d’or

Depuis 2014, la loi française veille à protéger l’acheteur et le vendeur d’or. À titre d’exemple, le prix de rachat de l’or doit être indiqué en gramme par le commerçant dans son magasin, concernant les objets en métaux précieux destinés à la fonte. La valeur de l’or d’investissement doit quant à elle être renseignée à l’unité (lingot, lingotin, etc). Pour ce qui est des bijoux neufs ou cassés, ils doivent faire l’objet d’une estimation personnalisée et s’appuyer sur le prix de rachat au gramme annoncé, tout en prenant en compte la qualité du bien qui peut faire varier le prix de rachat.

Un contrat écrit doit être rédigé suite à la vente ou au rachat d’or : il mentionne les détails de l’objet racheté ou vendu, et les coordonnées du vendeur et de l’acheteur. Un formulaire de demande de rétraction doit également être rempli dans l’optique de lutter contre le recel d’objets volés. A savoir : il n’y a pas de rétractation possible dans le cas de l’achat d’or d’investissement, d’un particulier à un professionnel de l’or.

De plus, le règlement d’un achat d’or ou de métaux précieux par un professionnel doit s’effectuer par virement bancaire ou par chèque barré au nom du consommateur.

L’application des taxes lors de la vente en or

Lors d’une vente d’or, deux taxes peuvent s’appliquer. La Taxe sur les Plus-Values (TPV) s’élève à 36,2% du montant de la plus-value. Cette taxe a pour intérêt d’être dégressive, voire nulle : le particulier qui souhaite vendre ses lingots, par exemple, doit pouvoir justifier de la date et du prix d’achat de ses biens en or. Après 22 ans de détention, la taxe tombe à 0 à la revente.

Pour tous les autres cas, c’est la Taxe Forfaitaire sur les Métaux Précieux (TFMP) qui est appliquée automatiquement. Sa valeur fiscale s’élève à 11,5% du montant total de la vente.

Où vendre mon or et sous quelle forme ?

Les différentes formes d’or physique

Les lingots d’or d’investissement se déclinent sous différentes tailles : le plus petit commence à plus d’un gramme (en France, les lingots d’un gramme ou moins ne sont pas considérés comme des objets d’investissement). Les plus gros peuvent aller jusqu’à 12 kilos.

Viennent ensuite les pièces d’or, qui doivent respecter certains critères pour bénéficier de la qualification d’or d’investissement. Elles doivent par exemple avoir été frappées après 1800, avoir ou avoir eu cours légal dans leur pays d’origine, et posséder une pureté égale ou supérieure à 900 millièmes. Leur prime ne doit pas excéder 80% de leur valeur en or.

Où vendre son or ?

En France, il n’existe pas de cotation officielle sur le prix de l’or. Il est donc essentiel pour les particuliers de s’adresser à des professionnels pour procéder à l’achat ou à la vente d’or. Pour bénéficier de services transparents et confidentiels, n’hésitez pas à solliciter nos professionnels de l’or dans l’une de nos agences Or en Cash. Numéro 1 de l’achat-vente de métaux précieux en France, Or en Cash vous accompagne pour acheter et vendre votre or en toute discrétion.

TROUVER UNE AGENCE

Estimation de rachat

AVIS CLIENTS VÉRIFIÉS PAR TRUSTPILOT

LA CHARTE OR EN CASH

  • DISCRÉTION

    Respect de vos informations

  • RAPIDITÉ

    Réponse & paiement rapide

  • SÉCURITÉ

    Données sécurisées

  • GARANTIE

    Leader depuis 2009