Actualités

L’argent et la Chine : une histoire profondément liée

Pièces de monnaie chinoise en argent

La Chine compte parmi les pays dont les monnaies sont les plus anciennes du monde. Les premières monnaies, en Chine étaient composées de cuivre et datent de plus de 1 000 ans avant notre ère. Elles étaient utilisées, non pour leur valeur, mais pour le poids qu’elles représentaient. Ces monnaies étaient conditionnées par paquet de mille sur des baguettes, grâce au trou percé en leur centre.

Plusieurs dynasties se succédèrent amenant avec elles leurs propres monnaies. Le VIe siècle avant JC, sous la dynastie des Tang et des Song, voit apparaître des pièces en bronze. Une monnaie appelée sapèques et frappée à plusieurs centaines de millions d’exemplaires par an. Le cuivre restera tout de même le métal prédominant pour la monnaie de base, car beaucoup moins encombrant que le bronze. S’en suit le Wén, qui a été la monnaie principale de la Chine.

Le premier papier-monnaie au monde est d’ailleurs apparu sous le nom de Wén, en Chine entre le VIIe et le XVe siècle. Ce n’est qu’à la fin du XVIe siècle que le métal argent est devenu le fer de lance du commerce chinois. Un tournant également dans l’histoire de l’économie mondiale.

L’argent à l’origine d’un tournant dans l’économie mondiale

Dans son histoire, la Chine a vu son destin lié à une matière bien particulière qu’est l’argent. C’est à partir du XVIe siècle que le métal blanc est devenu une vraie religion dans cette Chine qui a dominé la mondialisation. A partir de cette période, l’argent a littéralement façonné le monde et défait l’ethnocentrisme occidental. Cette habitude de placer l’Europe et les Etats-Unis comme acteurs centraux de l’économie, s’est écroulée avec l’arrivée de la Chine et son argent. Le commerce international s’est développé et le monde a commencé à former une entité unique pour constituer un réseau.

L’argent espagnol en ligne de mire

Tout commence en 1571. Jusqu’à cette date, la Chine prélève, auprès de ses habitants, les taxes sous forme de corvées ou de biens. A l’époque, cette puissance de plus de 100 millions d’habitants, soit plus que l’Europe et la Russie réunies, décide cette année-là de standardiser l’impôt. La Chine impose un paiement en argent. Cette monnaie est déjà en vigueur, mais avec ce nouveau système de taxation, le pays a besoin d’une quantité phénoménale de ce métal précieux.

Les Espagnols, qui ont colonisé une partie de l’Amérique du Sud, exploitent une mine d’argent à Potosi, actuelle ville de Bolivie. C’est donc tout naturellement que les Chinois se tournent vers les Espagnols pour commercer. Et la réserve est immense, car au XVIe siècle, 50 % de la production d’argent métal dans le monde a pour provenance la mine de Potosi.

Les Chinois ne veulent pas faire entrer les Européens sur leur territoire. Le commerce de la vente de soieries chinoises et autres porcelaines se développe donc aux Philippines, colonie espagnole.

La Chine ou la dépendance au métal argent

Contre le métal argent, la Chine va fabriquer des biens exclusivement destinés aux étrangers et devient la plus grande manufacture au monde. Au XVIIIe siècle, ses biens se vendent dans le monde entier et sont particulièrement appréciés par les Européens, et notamment par les Britanniques.

Mais ce commerce à sens unique avec l’Europe va conduire la Chine à devenir dépendante de l’importation d’argent. Et le refus de l’empereur Qianlong d’assouplir les échanges commerciaux à l’intérieur de son territoire va finir par déstabiliser l’empire chinois. En effet, le choix de la Chine de rester hermétique à toute pénétration de leur espace par des occidentaux, déplaît fortement à la Compagnie britannique des Indes orientales. Cette dernière représente l’empire commercial le plus puissant de l’époque.

Lingot d'argent chinois

Lingot d’argent chinois

Le déclin de l’empire du milieu

Cette frustration des Britanniques, de ne pas être considérés comme des partenaires commerciaux, les conduit à riposter. Ils introduisent l’opium dans l’empire du milieu. Cette drogue, aussi addictive que rentable, va ravager la population chinoise, qui en deviendra dépendante. Une déchéance fulgurante, qui va pousser l’empereur à détruire des dizaines de milliers de caisses d’opium.

Il n’en fallait pas davantage aux Anglais pour faire une déclaration de guerre à la Chine. La puissance militaire des Britanniques fera le reste. La flotte chinoise et les ports sont détruits. La victoire des Britanniques leur octroie l’île de Hong Kong. Ce sera pour la Chine le début de ce qui sera appelé « le siècle de l’humiliation ».

A l’origine des fondations d’un Empire

Le métal argent a été pendant des siècles la monnaie impériale. Les lingots d’argent ont joué un rôle prépondérant dans les activités économiques jusqu’au XIIIe siècle sous la dynastie Song. Du XIIIe au XVIIe siècle, sous la dynastie Ming, l’argent est même devenu la monnaie principale avec l’instauration de l’étalon argent. Cependant, suite à la défaite contre les Anglais au XIXe siècle et les défaites successives contre le Japon en 1860 et 1895, la Chine entre dans une période de déclin. Son PIB ne représentera alors plus que 6 % du PIB mondial, contre 30 % en 1850.

Quand l’argent coule à flots

Ce n’est qu’en 1911 que la République, qui remplace l’Empire, voit émerger une place financière très importante à Shanghai. Ville qui aura la plus grande réserve de métal gris du pays. Et ce n’est qu’en 1935, que la banque centrale chinoise abolira l’étalon argent et le paiement en liquide par lingot d’argent, appelé le sycee. Aujourd’hui, si on sait que la Chine est le premier pays producteur d’or au monde, le pays est aussi le troisième producteur d’argent et le premier consommateur avec presque 20 % de la demande mondiale.

La puissance retrouvée de la Chine avec le métal argent

Moins d’un siècle après l’abandon de l’étalon argent, la Chine est redevenue un moteur principal du marché mondial de l’argent. Que ce soit dans le domaine industriel, à des fins d’investissements, ou encore pour la bijouterie, ou l’argenterie, la Chine représente une forte demande d’achat d’argent physique à l’échelle mondiale. A titre d’exemple, l’utilisation indispensable du métal argent dans les panneaux solaires représente une forte demande en raison de la transition énergétique.

La Chine représente 70 % de la production mondiale de panneaux solaires et possède la plus grande ferme solaire mondiale. La Chine a donc des besoins importants en importation, mais encourage de plus en plus au développement des mines argentifères, pour ne plus dépendre des pays étrangers. Conclusion La relation de la Chine avec l’argent métal a toujours été particulière et fusionnelle.

Depuis des millénaires, des empires ont prospéré avec lui, d’autres se sont effondrés. Le pays de l’empire du milieu a, cependant, toujours su rebondir et devenir la puissance économique que l’on connaît aujourd’hui et, en partie, grâce au métal argent. En passe d’être la première puissance économique mondiale devant les Etats-Unis, la Chine possède actuellement 41 000 tonnes de réserves d’argent, soit 1/10è de la réserve mondiale. C’est dire l’impact du pays dans les transactions d’argent physique.

TROUVER UNE AGENCE

Estimation de rachat

AVIS CLIENTS VÉRIFIÉS PAR TRUSTPILOT

LA CHARTE OR EN CASH

  • DISCRÉTION

    Respect de vos informations

  • RAPIDITÉ

    Réponse & paiement rapide

  • SÉCURITÉ

    Données sécurisées

  • GARANTIE

    Leader depuis 2009